Live birds peck dead mice (PAM3952)

Le col­lec­tive wis­dom cor­pus est-il le pro­duit d’une conca­té­na­tion patiente ? Le pro­verbe est-elle la même vieille brave taupe creu­sant ses gale­ries, inlas­sa­ble­ment, sous l’assaut constant des idéo­lo­gies ?

Une dis­cus­sion avec Sam et Sean à la sur­face cla­po­tante du géné­rique. À la sur­face des fois calme des fois agi­tée du géné­rique. Selon le for­mat de sagesse qui com­presse et com­plique : cata­logue de rôles para­bo­liques (police and thieves, silly len­non / fun­ny rin­go, poor lobs­ter and vora­cious sheep), cos­mo­lo­gies caté­go­riques, lul­ling chias­mus or anti­the­sis, langue s’affermissant dans la pres­crip­tion, impé­ra­tif moral tenu dans le modal (tu ne dois pas, tu ne peux pas, d’ailleurs tu n’as pas le droit et ce n’est de toute façon pas pos­sible).

<notreally>Wisdom is a for­mat, truth a compression.</butnotreally>

Pro­cé­dure :
1/ Apply « Sound fin­der » effect on Auda­ci­ty (tune a bit accor­ding to the source track)
2/ Ran­dom­ly rename mp3s : for fname in *.mp3 ; do mv «$fname » $(echo «$fname » | sha1sum | cut -f1 -d” ”).mp3 ; done
3/ Conca­te­nate all mp3s of the fol­der into one mp3 : cat *.mp3 > final_file.mp3