Ma race, remisque

Un remix de ma race par des gens que je ne connais pas (j’espère qu’ils sont la jeu­nesse).

J’avais enre­gis­tré ce truc sur un zoom h1 en 2011. Ça devait faire par­tie de la série poé­sie ser­vice action, dans laquelle je me pro­po­sais de lire des textes plu­tôt non lit­té­raires — un peu cutup­pés — avec la même gra­vi­té et la même affec­ta­tion que Domi­nique de Vil­le­pin, pris comme figure exem­plaire du mau­vais poète et de l’hon­nête homme.

Pour ma race, la source est le free­style de l’Alge­ri­no en direct des locaux du site d’information en ligne pour jeunes filles girls.fr.

Après très vite j’ai arrê­té, mais grâce à ces gens que je ne connais pas et dont j’espère que c’est la jeu­nesse, je m’y remet­trai peut-être.