Le chevauchant cravachant le galopant

HTML : Le chevauchant cravachant le galopant

Un texte sur Marcel Jousse, son anthropologie de la connaissance par le geste. Pour Jousse (le prêtre anthropologue artilleur mystique sarthois au vocabulaire bourgeonneux), l’anthropos fait des drames pour soi-même — est mimodramatiste. Ses drames consistent en des jeux erratiques. L’anthropos jouit de l’indétermination de ces jeux et de la possibilité préservée d’une reprise, d’un recommencement. Mais la tentation du partage des règles est forte, et les jeux erratiques se cristallisent en jeux ordonnés. Le ruissellement et le scénario sont deux aspects antagonistes de ces jeux ; chacun exerce une pression et une séduction avec lesquelles notre mimo doit composer, notamment dans ses rapports à l’image et à la légende.