02 01 21

Tout homme qui se tient à l’écart, tout individu qui s’isole et qui a l’air habituellement affecté, eh bien, c’est quelqu’un chez qui s’anime un principe. Le comportement qui n’est pas naturel est symtomatique d’une maxime froissée. L’indépendance, l’originalité doit conunencer par être affectée. Toute morale commence (d’une manière) affectée. Elle impose l” l”  »affectation ». Tout commencement est maladroit.

Jeder sich absondernde, gewöhnlich affectirt scheinende Mensch ist denn doch ein Mensch, bey dem sich ein Grundsatz regt. Jedes unnatürliche Betragen ist Symptom einer angeschossnen Maxime. Selbstständigkeit muß affectirt anfangen. Alle Moral fängt affectirt an. Sie gebietet Affectation. Aller Anfang ist ungeschickt.

Novalis« Fragments préparés pour de nouveaux recueils »Œuvres complètest. 2Les fragments ⋅ trad. Armel Guerne Gallimard1975p. 78§ 127