06 01 21

Nos États ne sont guère, comme institutions juridiques, que des dispositifs de défense. Des institutions éducatives, des sociétés artistiques, des académies, – voilà ce qu’ils ne sont malheureusement pas, ou si peu ! À ce manque, il faut donc que les hommes suppléent encore par des coalitions privées. Les institutions policières défaillantes aussi, il faut qu’on cherche à les remplacer par des alliances particulières.

Unsre Staaten sind fast nichts als rechtliche Institute — nur Defenszorcsanstalten. Erziehungsinstitute — Academieen — und Kunstgesellschäften sind es leider nicht, wenigstens sehr mangelhaft. Dis müssen die Menschen also noch durch besondre Coalitionen suppliren. Auch fehlende Politzeyanstalten sollte man durch Privatverbindungen zu ersetzen suchen.

Novalis« Fragments préparés pour de nouveaux recueils »Œuvres complètest. 2Les fragments ⋅ trad. Armel Guerne Gallimard1975p. 104§ 255 organisation police romantisme allemand