Nos États ne sont guère, comme institutions juridiques, que des dispositifs de défense. Des institutions éducatives, des sociétés artistiques, des académies, – voilà ce qu’ils ne sont malheureusement pas, ou si peu ! À ce manque, il faut donc que les hommes suppléent encore par des coalitions privées. Les institutions policières défaillantes aussi, il faut qu’on cherche à les remplacer par des alliances particulières.

Unsre Staaten sind fast nichts als rechtliche Institute — nur Defenszorcsanstalten. Erziehungsinstitute — Academieen — und Kunstgesellschäften sind es leider nicht, wenigstens sehr mangelhaft. Dis müssen die Menschen also noch durch besondre Coalitionen suppliren. Auch fehlende Politzeyanstalten sollte man durch Privatverbindungen zu ersetzen suchen.

Novalis« Fragments préparés pour de nouveaux recueils »Œuvres complètest. 2Les fragments ⋅ trad. Armel Guerne Gallimard1975p. 104§ 255 organisation police romantisme allemand

Le sentiment du sentiment est déjà sensation ; sensation de la sensation, et ainsi de suite.

Chacune des parties du corps peut avoir toutes les maladies auxquelles sont sujettes les autres parties.

Gefühl des Gefühls ist schon Empfindung — Empfindung der Empindung — u. s. fort.
Jedes Glied des Körpers ist aller Kranckheiten fähig, denen eins seiner Mitglieder unterworfen ist.

Novalis« Fragments préparés pour de nouveaux recueils »Œuvres complètest. 2Les fragments ⋅ trad. Armel Guerne Gallimard1975p. 110§ 301 & 302 affectation affection carré gigogne maladie médecine romantisme allemand sensation sentiment

Une définition est un nom effectif ou générateur. Le nom commun n’est guère qu’une note.

Eine Definition ist ein realer, oder generirender Name. Ein gewöhnlicher Namen ist nur eine Nota.

Novalis« Fragments préparés pour de nouveaux recueils »Œuvres complètest. 2Les fragments ⋅ trad. Armel Guerne Gallimard1975p. 107§ 280 grammaire nom romantisme allemand substantif

Qu’est-ce que la nature ? – Un index ou le plan encyclopédique et systématique de notre esprit. Pourquoi vouloir se contenter du seul registre de nos trésors ? Allons les visiter nous-mêmes, aménageons-les et usons-en nous-mêmes de diverses manières.

[…]

Tout nous paraît affluer sur nous du dehors parce que nous ne débordons pas nous-mêmes à l’extérieur. C’est parce que nous le voulons que nous sommes négatifs : plus nous devenons positifs, plus le monde autour de nous devient négatif jusqu’à ce qu’à la fin il n’y ait plus de négation, mais que nous soyons tout en tout.

Dieu veut des dieux.

Was ist die Natur ? — ein encyclopaedischer systematischer Index oder Plan unsers Geistes. Warum wollen wir uns mit dem bloßen Verzeichniß unsrer Schätze begnügen — laßt sie uns selbst besehn — und sie mannichfaltig bearbeiten und benutzen.
[…] Alles scheint auf uns herein zu strömen, weil wir nicht heraus strömen. Wir sind negativ, weil wir wollen — je positiver wir werden desto negativer wird die Welt um uns her — bis am Ende keine Negation mehr seyn wird — sondern wir alles in Allem sind.
Gott will Götter.

Novalis« Fragments préparés pour de nouveaux recueils »Œuvres complètest. 2Les fragments ⋅ trad. Armel Guerne Gallimard1975p. 100§ 235 déité divinité fusion nature positif/négatif totalité valeur

Le corps est pour ainsi dire la chaîne négative que l’esprit laisse traîner à terre afin d’en être lui-même plus activement efficace.

Es ist gleichsam die negative Kette, die er auf den Boden herabläßt, um desto thätiger und wircksamer zu werden

Novalis« Fragments préparés pour de nouveaux recueils »Œuvres complètest. 2Les fragments ⋅ trad. Armel Guerne Gallimard1975p. 96§ 225 âme/corps corps/tête efficacité esprit