21 05 15

Une aube rare

Une aube rare
de 113,9 mo
sous les fron­dai­sons du jar­din de copro­prié­té
en son état à jamais le plus
21 mai 2015.

Une véri­table salade de trois-quarts d’heure de pies,
de geais, de cor­bacs, des coups de force,
des rixes de batailles de conquêtes de femmes
inédites depuis le début du prin­temps
et depuis le bal­con même à pro­pos d’un chêne
une alter­ca­tion
sur toute la minute 44
pour une his­toire
INSENSÉE de chêne !!!!!
c’est une jungle de geais hommes expri­mant le rut
dans un déchaî­ne­ment de syrinx
le vrom­bis­se­ment incroyable
des mus­cu­leuses syrinx de Pie éga­le­ment
qui avait com­men­cé très, très tôt (~ 03h00)
à se taper dans les mem­branes pour des motifs de séduc­tion
mais aus­si d’intimidation par exemple
et en fin de compte
dans tout ça
du silence mais peu de reprises de souffle
un aguet per­ma­nent
chez ces peuples oiseaux dont
j’apprécie l’augure qu’ils font à cette jour­née
à cette bonne, supère jour­née du 21 mai 2015.

Une ver­sion « amas »
mise en boule dans 4 minutes
sans perte sinon tron­ca­tion de silences