06 11 19

Soirée Legovil sur Radio PSG Matin

 

Pari­gi, ce soir, « en direct en public», sull’aria frit­ta di Radio PSG Matin, Lego­vil – c’est-à-dire n’importe qui –, vient expli­quer le monde au monde – c’est-à-dire n’importe quoi à n’importe qui. Lien.

Lego­vil est une revue d’explications, faite en trois jours, à chaque fois dans une ville dif­fé­rente, par abso­lu­ment qui veut (c’est-à-dire celles et ceux qui se pointent). Dedans : pas de poèmes, mais des expli­ca­tions sous forme de texte, de dia­gramme, de carte, de sché­ma.

Le prin­cipe du qui-veut s’applique aus­si à la soi­rée : n’importe qui peut venir expli­quer publi­que­ment n’importe quoi, et même venir s’expliquer avec soi-même ou quelqu’un d’autre devant tout le monde.

// Au pro­gramme pour le moment :
* Une expli­ca­tion de la phrase Le plu­va­rium est déser­té.
* La pré­sen­ta­tion rapide d’un pro­gramme d’émancipation pour le siècle : Aller se la jouer loin de sa nature.
* L’exposition d’un pro­blème d’ingénierie des ver­tus : Tout le monde veut que tout le monde soit brave mais per­sonne ne veut com­men­cer.
* Une modé­li­sa­tion du Pou­voir selon laquelle tout énon­cé de gou­ver­ne­ment émane néces­sai­re­ment d’une de ces deux ins­tances : le Minis­tère de la Vio­lence Inté­rieure et le Minis­tère de la Vio­lence Exté­rieure.
* Une petite tota­li­té-comme-com­plot envoyée depuis Ber­lin, inti­tu­lée Parce que ça veut dire.
* À pro­pos de quelques expres­sions ita­liennes.
* Une opi­nion de fin de soi­rée reprise et argu­men­tée : « Je pense que tu peux pas convaincre quelqu’un que tu connais pas sans être un encu­lé. »
* Une ten­ta­tive de double expli­ca­tion simul­ta­née : « Ce qu’a vou­lu nous dire Marx et pour­quoi j’ai aban­don­né la poé­sie. »
* Les codes du lan­gage euphé­mique entre clients et tra­vailleurs sur les applis de pros­ti­tu­tion homo­sexuelle.
// Peut-être :
* « Qu’est-ce qu’un valo­riste et pour­quoi sont-ils deux ?»
* « Pour­quoi l’explication est une forme d’ancien régime, c’est-à-dire de jeune homme. »

!!! Rap­pels :
! Tout le monde peut venir expli­quer ce qui lui chante, venir s’expliquer avec quelqu’un, inter­rompre une expli­ca­tion en cours pour en com­men­cer une autre ou sim­ple­ment la contes­ter.
! Une expli­ca­tion peut être impro­vi­sée. Elle n’a pas besoin d’être chia­dée. Elle peut aus­si être chia­dée, mais il est assez inter­dit de lire un texte. Les poèmes, par­ti­cu­liè­re­ment, sont pros­crits.
! Toute expli­ca­tion s’expose à être col­lec­ti­vi­sée ou atta­quée. La contes­ta­tion fait par­tie de l’explication. La phrase « Non mais laisse-le/­la finir !» n’est pas rece­vable.
! Je n’ai aucun élé­ment qui per­mette de pen­ser que les fumées seraient dan­ge­reuses mais cela ne veut pas dire que ce n’est pas le cas. (Ministre de la Vio­lence Inté­rieure)
! Nous ne sommes pas en train de réus­sir dans les outre-mer ; mais nous réus­si­rons dans les outre-mer. (Ministre de la Vio­lence Exté­rieure)