Est-ce qu’il se passe quelque chose ? vient de paraître chez 8 clos / Éric Pesty éditeur. 10€ (11€ par la poste). On peut l’acheter ou le commander en librairie, se le procurer auprès de l’éditeur en envoyant un chèque (à l’ordre d’Eric Pesty Éditeur) au 6, rue des Belles Écuelles, 13002 Marseille, ou faire un virement bancaire (IBAN : FR76 1027 8089 9300 0200 9410 193 – BIC : CMCIFR2A) en précisant son adresse postale par mail au contact[at]ericpestyediteur.com.
Lire le texte.

Texte

Voyez-vous nous étions des chasseurs cueilleurs et cette activité unique mais diverse nous a donné notre forme initiale chasser et cueillir courir et nous pencher monter la tente le soir et la démonter le matin voilà ce pour quoi l’animal homme est fait ce à quoi nous sommes bons voilà le mode opératoire qui maintient notre forme en place or un jour on se mit à bêcher la terre et on bâtit en dur autour des semences et depuis nous menons une vie déclinante une vie désadaptée à l’espèce qui des millions d’années durant cueillit et chassa et fut structurée par cette agitation saine où loisir et travail passions et intérêts n’étaient pas séparés mais participaient d’une activité essentielle mécaniquement accordée au corps qui soutient l’espèce et la reproduit sans dommage.Continuer
Texte

Est-ce qu’il se passe quelque chose ?La question de seize heures

Non quia dicitur, sed quia creditur.1

Si tu sais qu’il se passe quelque chose, nous t’accordons tout le reste.

Si tu te demandes s’il se passe quelque chose, ta cause est la nôtre.

Continuer

  1. « D’où vient à l’eau (du baptême) cette vertu si grande qu’en touchant le corps elle purifie le cœur, si ce n’est de la phrase qui l’accompagne ? Et non de ce que celle-ci est dite, mais de ce qu’elle est crue (Non quia dicitur, sed quia creditur). » (Augustin, In Iohannis evangelium, tr. 80, 3)